AccueilComment acheter des actions en Bourse ?

Comment acheter des actions en Bourse ?

L’achat de titres cotés en Bourse implique un minimum de connaissances. Il ne faut pas négliger les frais. Avant d’investir, suivez le guide.

La marche à suivre

Pour acheter des actions, vous devez transmettre un ordre de Bourse à votre établissement financier. Cet ordre peut être passé par écrit ou à l’oral, si celui-ci est ensuite immédiatement confirmé par écrit. Attention, seul l’ordre écrit fera foi en cas de litige.

Cet ordre doit mentionner la valeur concernée, indiquée par son code ISIN, le sens de l’opération (achat ou vente) et le nombre de titres que vous souhaitez négocier. Il faut également préciser le type d’ordre que vous passez. Les plus répandus sont ceux « à meilleure limite », « à cours limité », « au marché », « à seuil de déclenchement », ou « à plage de déclenchement ».

Vous pouvez accepter que vos ordres soient exécutés ailleurs que sur un marché réglementé, c’est-à-dire soit dans un système multilatéral de négociation, soit en interne chez votre intermédiaire financier. Celui-ci devra s’assurer, dans tous les cas, que vous obtenez le meilleur prix possible et devra vous demander un accord exprès pour toute exécution en dehors d’un marché réglementé.

Dans tous les cas, il convient de toujours garder à l’esprit que le cours des actions peut descendre à zéro en cas de faillite de l’entreprise ou atteindre des sommets lorsque tout va bien.

Les frais à prévoir

Investir en actions implique des frais parfois non négligeables. N’oubliez pas que les opérations sur actions génèrent des frais de courtage qui s’ajoutent au prix des titres. Il convient de noter que ces frais sont librement déterminés par votre établissement financier et qu’ils peuvent être calculés en pourcentage du montant de l’ordre, forfaitaires ou dégressifs. Les ordres passés sur les plateformes Internet des courtiers en ligne sont moins élevés. Il faut ensuite ajouter des frais de garde, dans certains établissements financiers.

Selon une récente enquête réalisée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), le coût moyen total d’un portefeuille de 60 000 € contenant dix lignes d’actions, et pour lequel douze ordres de 5 000 € ont été passés dans l’année, est de 493 € par an dans les banques traditionnelles, contre 101 € pour les courtiers en ligne.

Où placer ses actions ?

Il est possible de détenir des actions dans différentes enveloppes, en respectant les règles d’investissement.

Le compte-titres : les actions acquises en direct peuvent être gérées sur un compte-titres « ordinaire » qui ne bénéficie d’aucun avantage fiscal particulier dans ce cas. Ce compte permet d’accueillir tous types de titres (actions, obligations…).

Le Plan d’épargne en actions (PEA) : plafonné à 150 000 € par personne, il permet de loger des titres de l’Union européenne et de bénéficier d’une fiscalité allégée après cinq ans de détention sans retrait.

Le Plan d’épargne en actions PME (PEA-PME) : plafonné à 75 000 € par personne et réservé aux investissements dans des PME (sous certaines conditions), il peut se cumuler avec le PEA classique, ce qui permet, pour une personne seule, un investissement potentiel de 225 000 € avec les mêmes avantages fiscaux que ceux du PEA classique.