AccueilDanone bientôt actionnaire à 40% dans Michel et Augustin

Danone bientôt actionnaire à 40% dans Michel et Augustin

Le spécialiste en agroalimentaire, Danone a indiqué qu’il négociait actuellement le rachat de 40% de parts dans la société Michel et Augustin, spécialiste dans la distribution de biscuits et laitages qu’elle commercialise aussi aux Etats-Unis.

« Le groupe Danone et les dirigeants de Michel et Augustin sont en pourparlers exclusifs pour le rachat d’une part minoritaire au capital avec Artémis et de ses fondateurs », d’après l’annonce faite par l’entreprise dans un communiqué.

Danone qui veut prendre une part dans l’entreprise Michel et Augustin veut prendre une participation à hauteur de 40% dans la PME qui conçoit et commercialise des cookies, des yaourts à boire et crèmes glacées, a indiqué.

Augustin Paluel-Marmont, qui fait partie des dirigeants de l’entreprise indique qu’actuellement cette fusion est significative.
« Il est avantageux d’être plus visionnaire et de nous déployer plus rapidement et d’être présent dans les grandes agglomérations » souligne-t-il.

Grâce à cette transaction Michel et Augustin pourront être appuyé considérablement pour augmenter son déploiement au niveau mondial surtout aux Etats-Unis – tout en gardant sa culture » explique de son côté Danone.

« A travers ce rachat, Danone signe ici sa première opération via sa nouvelle entreprise d’investissement et d’incubation Danone Manifesto Ventures, installée à New York, qui commencera à fonctionner entièrement à l’automne 2016 », précise encore le spécialiste en produits laitiers.

Autonomie complète

Cette opération est importante pour Paluel-Marmont car « nous avons l’assurance d’être indépendant complètement avec aucune contrainte et nous pourront continuer à entreprendre » indique-t-il.
Cette entreprise créée il ya douze ans avait déjà effectué une transformation en janvier en signant un partenariat avec Starbucks pour être lancé dans la chaîne de cafés aux Etats-Unis.

« Depuis le mois de janvier dans ma cuisine nous nous sommes dit qu’il se peut qu’un jour on arrive car il ya un fort potentiel dans le monde » explique Augustin.