AccueilLa destruction de l’Hôpital Necker fait l’objet d’une récupération politique

La destruction de l’Hôpital Necker fait l’objet d’une récupération politique

Après que l’hôpital Necker pour enfants ait fait l’objet d’une destruction par les manifestants qui dénoncent la loi Travail, plusieurs réactions ont été notées au point de choquer. Par contre, le personnel critique une récupération politique de l’affaire.

Il suffit de quelques heures pour que l’hôpital Necker se retrouve au cœur du débat politique. Pendant la mobilisation organisée contre la loi travail le mardi, plusieurs vitres de l’hôpital ont été détruites par les casseurs lors de la manifestation. Un acte qui choqué l’opinion, car cet établissement propose des soins aux enfants malades et en son sein était hospitalisé la veille l’enfant des deux policiers tués par le terroriste Larossi Abballa.

Au cours de la mobilisation contre la loi Travail les manifestations et les policiers se sont affrontés à l’angle du boulevard des Invalides et de la rue de Sèvres, lieu où se trouve l’établissement. Brusquement, un individu pourvu d’une masse est venu casser plusieurs baies vitrées de l’hôpital.

D’ailleurs, un journaliste du journal Le Monde a filmé l’acte alors qu’il effectuait un reportage sur la manifestation. Derrière on pouvait voir l’homme frapper à l’aide de ses pieds un carreau avant de se faire interpellé par un autre individu « Eh, c’est un hôpital d’enfants, putain ! » « je crois qu’il s’agit d’un acte à part. il n’y a pas eu de pierre lancée contre la façade » détaille le journaliste au Huffington Post. Mais ce n’est pas l’avis du directeur de l’AP-HP qui parle des pavés lancés sur la façade. L’AP-HP –l’organisme public qui gère l’hôpital a enregistré 15 vitres brisées.