AccueilLes fidèles de François Hollande lancent l’organisation de leur primaire

Les fidèles de François Hollande lancent l’organisation de leur primaire

Ce doit être le premier conseil de famille des « gauches de gouvernement ». La Belle Alliance populaire tient son assemblée nationale, samedi 2 juillet à Paris, formalisant pour l’occasion la réunion du mouvement lancé en avril par le premier secrétaire du Parti socialiste (PS), Jean-Christophe Cambadélis, et de Hé oh la gauche !, l’appareil mis en place par les proches de François Hollande pour défendre le bilan présidentiel.

Des ministres – Stéphane Le Foll, Marisol Touraine, Audrey Azoulay, Emmanuelle Cosse, Jean-Vincent Placé –, des poids lourds socialistes – Bruno Le Roux, Julien Dray – et des responsables écologistes pro-gouvernementaux – François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias – sont attendus au gymnase Japy (11e), comme aux grandes heures de la campagne de 2012. L’ambiance, quatre ans plus tard, risque d’être moins festive alors que plusieurs réunions publiques du PS ont été récemment perturbées par des opposants à la politique de l’exécutif.

Critiques préventives

Enjeu de ce premier rendez-vous transpartisan : mettre en branle au niveau départemental l’organisation de la future primaire pour l’élection présidentielle, censée se tenir les 22 et 29 janvier 2017. « Quelque 95 départements devraient être représentés samedi », se félicite le député socialiste Christophe Borgel (Haute-Garonne), chargé de piloter le comité national d’organisation de la primaire, dont la première réunion est prévue pour la mi-juillet. L’annonce surprise d’une primaire, faite le 17 juin par M. Cambadélis, n’a pas levé toutes les interrogations.