AccueilGérer le risque sur le marché des changes

Gérer le risque sur le marché des changes

Attractif et prometteur, le marché des changes, ou Forex, n’en reste pas moins un investissement à risque. L’AMF rapporte ainsi que seul un investisseur sur dix en tire des bénéfices. Les mêmes évaluations outre-Atlantique ramènent ce ratio à un taux sensiblement meilleur. Ces deux statistiques sont riches d’enseignement et nous éclairent sur la part réelle de risque de ce marché si particulier.

Une analyse des facteurs qui génèrent cet écart drastique entre les deux statistiques met en avant les divers points sur lesquels il convient d’être particulièrement attentif.

La simplicité de l’offre

Contrairement à d’autres placements, comme le marché des actions par exemple, il suffit de quelques minutes pour ouvrir un compte de Forex et placer ses premiers ordres. Le capital minimum nécessaire est également très attractif. Vous pouvez en effet placer seulement quelques centaines d’euros pour alimenter votre compte. De nombreux investisseurs assimilent cette simplicité d’accès à une activité facile qu’il n’est nul besoin d’aborder avec sérieux. On ne peut leur en faire porter toute la responsabilité, car le marketing, la publicité et le discours enjôleur de certains courtiers en sont la principale cause.

La multiplicité des courtiers

Le Forex est un marché sans frontières, totalement décentralisé et les lois Européennes sont assez souples pour avoir permis l’émergence de nombreux courtiers plus ou moins sérieux. Des régulations sont en place avec notamment des licences, mais des failles systémiques exposent les investisseurs novices à toutes sortes d’abus. Concrètement, des sociétés promettent des gains faciles là où la mise en garde sur la part réelle de risque serait bien plus appropriée. Le choix du courtier est donc la base d’un investissement sain, offrant la possibilité d’un potentiel réel de gains. Il est difficile pour le néophyte de savoir à quelle enseigne se fier. La notoriété du broker est certainement le seul élément fiable sur lequel on peut baser son jugement. FXCM, iFOREX, FXPro sont par exemple des brokers dont la réputation et l’ancienneté assurent un niveau de service fiable. Leur services se distinguent par une présentation claire et détaillée des outils à disposition, des interfaces professionnelles, et la mise à disposition de matériel d’apprentissage pour former les nouveaux traders.

L’exposition au risque

Le Forex est un investissement à risque, dans le sens où selon la manière dont on intervient dessus, on peut rapidement gagner beaucoup ou inversement dilapider son capital. C’est ici que la formation prend tout son sens. Une bonne gestion du risque est en effet la base de toute stratégie gagnante. Cela passe encore une fois par le choix du bon courtier. iFOREX, par exemple, protège ses traders contre les soldes négatifs. Il est ainsi impossible de perdre plus que ce que l’on a investi. En complément, il est important d’adopter une tactique de gestion de capital qui permette d’absorber la variance des résultats. Chaque opération n’expose alors qu’une petite partie du capital global. En cas de mauvaise passe, le trader a ainsi toujours une réserve qui lui permette de continuer à investir jusqu’à ce que cette tendance s’inverse. Une utilisation adaptée de l’effet levier est aussi à prendre en compte.

Avec une bonne gestion du risque, un courtier fiable et une approche sérieuse du marché des changes, le trader débutant met toutes les chances de son côté pour perdurer, s’améliorer et générer des bénéfices sur le long terme.