AccueilLa banque centrale américaine inquiétée par l’économie mondiale

La banque centrale américaine inquiétée par l’économie mondiale

La Réserve fédérale américaine (Fed, banque centrale) évoqué, mercredi 27 janvier, son inquiétude par rapport aux turbulences financières qui sévissent actuellement et de la réduction de la croissance mondiale. Après une réunion qui a duré deux jours au cours de laquelle, le comité de politique monétaire a discuté sur les perspectives, elle n’a pas changé ses taux directeurs. Ceux-ci avancent dans le sillage de 0,25 % à 0,50 %. Avec un discours un peu plus alarmiste que celui utilisé en décembre 2015, au cours de la première réunion, l’institution monétaire indique cependant qu’il prévoit un relèvement « progressif » du loyer de l’argent pendant les mois à venir.

La Fed corrige ses prévisions

Après avoir revu à la hausse les taux directeurs pour la première fois en neuf ans, depuis six semaines, la Fed a donc sensiblement changé de cri. « La croissance économique aux Etats-Unis a freiné à la fin de l’année », remarque celle-ci dans son communiqué. D’autre part, « le comité garde ses yeux sur l’économie mondiale et les croissances financières, et estime leurs parts sur le marché du travail et l’inflation » dans le pays, explique-t-elle. Un constat qui unanime d’une dans le comité.

« Dans le sens de la prudence »

La Fed semble rencontre de plus en plus de difficultés pour mesurer l’impact sur l’économie américaine de la chute du pétrole et du recul dans plusieurs pays, comme la Chine. Malgré des avancées sur le marché de l’emploi, la bonne maitrise de la consommation et la reprise du marché immobilier, l’économie des Etats-Unis est guettée de l’extérieur. Les tumultes sur les marchés financiers pourraient miner la confiance des ménages et des entreprises, alors que la hausse du dollar commence à impacter les exportations.

Rappelons que jusqu’à ce jour plusieurs acteurs du marché prévoyaient un nouveau relèvement des taux d’intérêt à partir de la prochaine réunion de la Fed, les 15 et 16 mars, cette vraisemblance s’est affaiblie ces derniers jours à cause de la situation tumultueuse.