AccueilLes banques italiennes broient du noir en Bourse

Les banques italiennes broient du noir en Bourse

La capitalisation boursière des 8 plus importants établissements bancaires a baissé de 40 % depuis l’été 2015.
Le secteur bancaire italien en ébullition.

 

Bien qu’un accord trouvé signé avec la Commission européenne et l’Italie donnant la possibilité de démarrer un système afin d’aider les banques du pays à solder leurs créances aléatoires, les cours de Bourse des établissements italiens chutent à nouveau. Vous avez par exemple, l’action de la banque Monte Paschi di Sienna qui enregistrait une perte de 10 % ce jeudi en début d’après-midi.

En gros, la capitalisation boursière des huit plus importants établissements du pays a baissé de 40 % depuis l’été 2015, soit la plus importante perte depuis 2011 (-60 % sur un an) alors que l’avenir de la zone euro était en danger. Malgré cela, depuis le mois d’août, les bases n’ont pas absolument changé pour les banques italiennes.

Un accord décevant

Premier élément de ce mouvement, c’est la désillusion des marchés après l’accord trouvé entre la Commission européenne et le gouvernement italien . Suite à de nouvelles règles européennes concernant la concurrence, le système de garantie publique ne s’allie pas aux « bads banks » lancées en Irlande ou en Espagne au cours de la crise financière. En plus, même pas son fonctionnement, ou son calendrier ne sont encore clarifiés.
« L’ambiguïté relative au secteur bancaire italien continue », d’après Emanuel Vizzini de Investitori Sgr, notifié par Bloomberg. « L’accord peut permettre aux banques à se dégager d’une partie de leurs crédits aléatoires, mais ne résoudra pas le problème, surtout pour les établissements les plus mirliflores, qui nécessiteront une recapitalisation ».