AccueilLa maison de couture Balmain a été rachetée par des qatari

La maison de couture Balmain a été rachetée par des qatari

La société d’investissement Mayhoola qui possède déjà la marque italienne Valentino a racheté la marque Pierre Balmain, une griffe qui existe depuis 1945. Désormais, la maison de couture Balmain appartient à une entreprise qatari rachetée via une société d’investissement Mayhoola qui possède déjà la marque italienne Valentino.

L’annonce a été faite mardi par la société

La maison de couture française Balmain est passée sous pavillon qatari, cédée à la société d’investissement Mayhoola, déjà propriétaire de la griffe italienne Valentino.

« Après cette opération, Mayhoola for Investments sera désormais actionnaire majoritaire dans le capital de Balmain » a annoncé Bucéphale Finance, une entreprise experte dans le conseil en matière de fusions-acquisitions qui avait reçu la mission de chercher un repreneur sans que le montant de la transaction ne soit dévoilé.

Grâce au rachat des parts dans le capital de Balmain par Mayhoola appartenant à l’émir du Qatar, la marque pourra accroitre son développement surtout en ouvrant de nouveaux magasins dans le monde » a poursuivi Bucéphale dans un communiqué.

D’autre part, le journal économique Les Echos indique que le Qatar a proposé « 485 millions d’eurosé pour racheter de Balmain, appartenant à 70 % aux héritières et 30 % à la direction.

Huit magasins dans le monde

L’offre faite par le Qatar dépasse les approximations attenues car tournant autour de 300 et 400 millions d’euros.
Fondée par le couturier Pierre Balmain, en 1945 la maison Balmain (120 millions d’euros de chiffre d’affaires) a vu sa valeur être multipliée par 15. Ajouté à cela, que cette entreprise est passée entre plusieurs mains depuis sa création.

« Avec l’appui du Qatar, Balmain qui ne possède que 8 boutiques dans le monde compte accroitre son développement aux Etats-Unis et au Moyen-Orient ».

Plusieurs investisseurs étaient sur les rangs, dont le fonds français L Capital, des anglo-saxons à l’instar de Permira, ou asiatiques, tel que le hong-kongais Li ka-Shing, selon le journal. Au décès du fondateur Pierre Balmain (en 1982), elle avait été rachetée par un industriel canadien, puis revendue à un ancien dirigeant de LVMH, Alain Chevalier, pour être placée un peu plus d’un an après en redressement judiciaire. La marque avait été reprise ensuite par Alain Hivelin. L’arrivée, en 2006, de Pierre Decarnin, un ancien styliste de Paco Rabanne, avait relancé la maison de couture, séduisant les stars, de Marion Cotillard à Gwyneth Paltrow. Depuis 2011, la maison connaît un nouvel élan sous l’impulsion de son jeune directeur artistique Olivier Rousteing qui mise beaucoup sur la communication via les réseaux sociaux.