AccueilPolitiqueLes relations en Paris et Moscou en berne

Les relations en Paris et Moscou en berne

Alors qu’il était attendu à Paris par François Hollande, Vladimir Poutine, le président de la Russie a reporté son voyage.

Ces derniers temps, le climat entre Paris et Moscou est très tendu. Le Président russe déclare que la France a augmenté la situation après avoir déposé une résolution.

Au cours d’un forum économique qui se déroulait dans la capitale russe « Moscou », mercredi 12 octobre, le maître du Kremlin a reparlé de sa décision d’annuler son déplacement en France le 19 octobre où il devait inaugurer la nouvelle cathédrale orthodoxe à Paris.

Mais le Président russe rend la balle à la France et veut justifier l’annulation de son de son voyage. « En fait, rien n’a été annulé, ce sont les français, qui nous disent qu’il n’était pas propice de procéder à l’inauguration centre culturel ce qui les a conduit à annulé cette cérémonie, nous avons donné notre accord de principe sur ce sujet ».

Par contre, le Chef de l’État russe n’a tenu aucun discours sur la situation en Syrie avec les bombardements effectués sur la ville d’Alep.

Vladimir Poutine a préféré critiqué le comportement de la France qui a déposé devant le Conseil de sécurité de l’ONU, un projet de résolution en vue de stopper les bombardements. En ce qui concerne les accusations de crime de guerre perpétrés à Alep, le président russe a indiqué qu’il s’agissait d’une « éloquence politique » qui « ne prend pas en considération les réalités en Syrie ».

Quant à François Hollande, qui a reçu le soutien de la chancelière allemande, Angela Merkel, a demandé Vladimir Poutine de penser à un nouveau cessez-le-feu, pendant une conférence téléphonique.

Plusieurs accusations

« Nous avons reçu, le ministre des affaires étrangères Jean Marc Ayrault à Moscou le 6 octobre, nous en avons discuté. Et le ministre des affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov lui a répondu que la Russie ne votera pas contre, si vous n’écartez pas nos amendements et notre vision a-t-il souligné. Par la suite, Jean Marc Ayrault est parti de Moscou pour se rendre aux États-Unis où il a échangé avec John Kerry et le lendemain, ils se sont attaqués à la Russie. Or personne n’a échangé avec.»