AccueilEntrepriseRenault : L’AMF sollicitée par les actionnaires pour l’ouverture d’une enquête sur RNBV

Renault : L’AMF sollicitée par les actionnaires pour l’ouverture d’une enquête sur RNBV

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a été saisie par trois groupes d’actionnaires ce jeudi 1er juin pour lui demander de mener une enquête sur la gestion de RNBV, succursale appartenant à Renault et à Nissan, basée aux Pays-Bas.

Carlos Ghosn, PDG de Renault et président du conseil d’administration du japonais Nissan, devra faire face à d’autres litiges. Attaqué il y a deux ans sur son exorbitante rémunération et sur le problème des droits de vote double, trois groupes d’actionnaires de Renault à savoir, CtW, Réseau des administrateurs pour l’investissement responsable et Proxinvest sortent à nouveau de leur silence alors que l’assemblée générale du constructeur du constructeur automobile commence dans deux semaines.

En fait, ce sont des actionnaires qui ont interpellé jeudi l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour qu’il ouvre une « enquête profonde » sur la gouvernance de cette succursale basée au Pays-Bas. Lancée en 2002, RNBV est depuis toujours chargée de définir la stratégie moyen et long terme du mariage Renault-Nissan.

Les deux constructeurs automobiles bâtissent sous cette filiale, des synergies et le partage des bonnes pratiques dans les quatre différentes fonctions des deux entreprises à savoir : ressources humaines, achats, ingénierie, logistique, fabrication.

Gestion non clarifiée

Les actionnaires de Renault pensent que la gestion de RNBV n’est pas claire, tandis que l’union a la capacité d’agir ou de prendre des décisions d’ordre stratégiques sur le constructeur Renault. On peut voir dans les textes de Renault l’organisation des actions dans RNBV et surtout les membres de la direction de cette entreprise qui proviennent tous du constructeur français et nippon.